Fédération Nationale de l'Immobilier

Presqu'île de Grenoble : un quartier avant-gardiste

Au confluent du Drac et de l'Isère sur 250 hectares, la presqu'île de Grenoble dessine son nouveau visage. Ce quartier avant-gardiste fera place à près de 3 000 logements au total.
Notons la réalisation de Bruno Blain Promotion, «LE PYTHON», aux motifs reptiliens.

" Le Python"

Il est recouvert de 80 000 écailles en métal…

En novembre, le Python, signé par l’architecte parisien Edouard François, a été livré. Cet immeuble à la façade très graphique a poussé sur l’îlot Cambridge de la Presqu’île de Grenoble.
Impossible de ne pas le voir. « Il est assez unique, il fait parler de lui ! On aime ou on n’aime pas », reconnaît Renaud Blain, gérant de la société qui a réalisé ce programme immobilier.

 

Les prestations

Il accueille 47 logements en accession, du T1 au T5 avec duplex, ainsi qu’un commerce en rez-de-chaussée. Tous les logements bénéficient de grands balcons allant de 10 à 18 m2, avec des garde-corps en inox et de petits celliers.

Le sol extérieur est recouvert d’un carrelage imitation teck. La vue est dégagée sur les façades ouest de l’ensemble de l’opération.

L’intérieur offre de belles prestations : carrelage 60 x 60, WC suspendus, VMC double flux, plancher chauffant et rafraîchissant…

L’immeuble affiche de hautes performances énergétiques, avec des consommations réduites de 30 % par rapport aux exigences de la réglementation thermique en vigueur (RT 2012).

Tous les appartements du Python sont vendus depuis mai, au prix moyen de 3 400 euros le m2. « Des ingénieurs qui travaillent à proximité, au CEA ou au Synchrotron, comptent parmi nos clients sur ce programme. Ils ont acheté
un logement pour leur résidence principale ou pour le louer », détaille-t-il.

Le futur quartier

D’ici quelques années, la Presqu’île aura entièrement changé de visage. Ce nouveau quartier de ville n’abritera plus seulement des laboratoires de recherche et des entreprises. En tout, 2 900 logements, 6 000 m² de commerces et services et 100 000 m² d’immobilier tertiaire seront construits pour favoriser la mixité des activités. Le quartier accueillera 25 000 actifs et 10 000 étudiants. Les déplacements doux seront mis à l’honneur. Les places de stationnement des logements seront regroupées au Pavillon de la mobilité. Situé face au tram, circulant au pied des immeubles, il présentera tous les services alternatifs à l’automobile.

Des immeubles ont déjà été livrés sur la Presqu’île, comme la résidence universitaire Geneviève Jourdain (265 logements étudiants) et des bâtiments tels que le pôle d’innovation GreEn-ER qui rassemble dans un même lieu les acteurs de la recherche et de la formation, dont l’école d’ingénieurs Ense3 de Grenoble INP, autour des nouvelles technologies de l’énergie.

Selon la Ville de Grenoble, la première phase de constructions du secteur Cambridge, repartie sur environ sur 15 bâtiments, devrait s’achever en 2017. La seconde tranche de ce programme prévoit 500 logements pour 2018-2019.