Fédération Nationale de l'Immobilier
/

SAINT-MARCELLIN : DES PRIX ATTRACTIFS

SAINT-MARCELLIN : DES PRIX ATTRACTIFS

29/01/2018

À mi-chemin entre Grenoble et Valence, aux portes du Parc naturel régional du Vercors, Saint-Marcellin
jouit d’un positionnement stratégique et d’un cadre de vie verdoyant. Les prix de l’immobilier sont bien plus abordables qu’à Grenoble.

SAINT-MARCELLIN : DES PRIX ATTRACTIFS

Méconnue des Grenoblois, la commune de Saint-Marcellin a de nombreux atouts à faire valoir. Elle est idéalement située : à 20 minutes de la gare TGV, à environ 50 kilomètres de Grenoble et de Valence, desservie par l’autoroute… « Une partie de notre clientèle choisit Saint-Marcellin en raison de son positionnement assez stratégique. Les déplacements sont facilités pour ceux qui travaillent à l’extérieur », remarque Hélène Taulier-Richalland, gérante de l’agence immobilière Taulier Immobilier à Saint-Marcellin. "La commune est appréciée pour son côté ville à la campagne", complète Xavier Capozza, négociateur transaction au sein de l’agence immobilière Citya à Saint-Marcellin. Elle possède un cinéma, de nombreuses commodités, des commerces, tout en offrant une qualité de vie champêtre. » Son centre-ville se redynamise, comme ses communes voisines telles que Chatte qui possède désormais deux collèges, un pôle aquatique…


Le choix de s’installer à Saint-Marcellin répond aussi à une réalité économique : les prix des logements sont beaucoup plus abordables que dans l’agglomération grenobloise. La demande est forte. « Nous n’avons pas suffi samment d’offres, observe Xavier Capozza. Les acquéreurs se focalisent sur les T3 avec ascenseur, mais le parc immobilier de la commune est assez vieillissant. De tels biens peuvent partir très vite.

Nous avons même des personnes sur listes d’attente. » Un appartement dans l’ancien se négocie entre 1 400 et 1 450 euros le mètre carré. Le T3 avec ascenseur peut atteindre les 1 500 euros le mètre carré, voire plus selon les prestations. Dans une résidence des années 1990, proche du centre-ville, l’agence Citya a vendu un T3 de 76 m2 avec ascenseur au prix de 140 000 euros, soit un peu plus de 1 800 euros le mètre carré. Le prix du neuf dans la commune équivaut au prix de l’ancien à Grenoble. L’agence Taulier Immobilier achève la commercialisation de la résidence Le Mas de Pétinot, composée de 30 logements (du T2 au T4) vendus environ 2 400 euros le mètre carré. « Ils répondent à la RT 2012 et offrent des prestations de qualité : grandes terrasses orientées sud, baies vitrées en aluminium, accessibilité aux personnes à mobilité réduite…

 

"Le prix est très attractif pour les primo-accédants, mais également pour les investisseurs, même si la commune n’est pas éligible au dispositif Pinel", souligne Hélène Taulier-Richalland.

ENVIRON 200 000 EUROS POUR UNE MAISON
La maison individuelle de plain-pied est l’autre bien recherché par les acquéreurs. « Ils pensent au futur », estime Xavier Capozza. Il faut compter environ 200 000 euros pour l’achat d’une maison de 90 à 100 m2, datant d’une dizaine d’années, avec 3 ou 4 chambres. « Elle peut être mitoyenne ou au coeur d’un petit lotissement, avec un jardin de 400 m2 pour les plus petits », remarque Hélène Taulier-Richalland. Selon le bien et les prestations, les villas peuvent se vendre entre 350 000 et 450 000 euros.
« Nous avons réalisé quelques transactions de ce type en 2017, mais il s’agissait de biens d’exception, plutôt rares. Ils sont partis en quelques jours », précise-t-elle.

Côté location, les montants des loyers font eux aussi rêver. Dans le secteur de Saint-Marcellin, un T3 dans l’ancien se loue 500 euros par mois hors charges et 700 euros dans le neuf. Une maison  de 110 m2 se loue environ 800 euros par mois…