Fédération Nationale de l'Immobilier

EYBENS ET POISAT

Un cadre privilégié

Peu d'offres sont disponibles à la vente, en raison d'une forte demande. Portée par son dynamisme, la ville d'Eybens est passée de 3 500 habitants il y a 30 ans à un peu plus de 10 000 aujourd'hui ; tout en conservant un esprit village. "Le secteur est très recherché par les familles" constate Lise-Marie Ferhane-Moncenis, responsable de l'agence Cimm Immobilier à Eybens. 
Une forte demande se porte sur les maisons style italien, comportant les pièces de vie à l'étage. 

Limitrophe d'Eybens, Poisat est une commune de  2 200 habitants, à l'ambiance elle aussi village. Le village de Poisat s'est beaucoup développé ces dix dernières années avec de nouveaux commerces dans le centre du village et la création d'une zone artisanale. Mais cela reste un marché très restreint, essentiellement pavillonnaire, avec peu d'offres. Il manque des appartements de grande surface et de bon standing. Les logements plan courant dans des immeubles des années 60 ne correspondent pas à ce que recherche la clientèle. 

En savoir plus sur les prix du marché à Eybens et Poisat

Dans l'ancien, le prix au mètre carré des appartements débute à 2 300 € à Eybens et à 2 800 € à Poisat. Dans ce village, les maisons contemporaines peuvent atteindre "les 600 000 €, s'il y a la possibilité de faire une division parcellaire et si le bien est atypique", explique Christian Jouty, gérant des agences Christian Jouty Immobilier, à Gières et Poisat. 

EYBENS 

"Nous avons beaucoup de demandes sur les T3 et les T4. Les T5 sont des biens plus rares. Le prix d'un appartement dans l'ancien est d'environ 2 300 € mètre carré, constate Lise-Marie Ferhane-Moncenis, responsable de l'agence Cimm Immobilier à Eybens.

Son agence a vendu en trois mois, rue Victor Hugo, un T4 de 72 m2 refait à neuf au prix de 167 000 €. L'agence Christian Jouty Immobilier de Gières et Poisat a, quant à elle, vendu un T3 de 63 m2, en rez-de-jardin, 156 500 € sur les hauteurs de la ville, au sein de la copropriété Les Arcelles. "Tout était à refaire dans ce logement mais cette résidence est très appréciée, le cadre est idyllique. Nous avons eu beaucoup de visites sur ce bien qui est rare", se souvient Christian Jouty, gérant de l'agence. 

Les maisons au style italien sont très recherchées "peu d'offres sont disponibles sur ce type de biens dont le prix au mètre carré s'élève à 2 700 €" annonce Lise-Marie Ferhane-Moncenis. Son agence a vendu dans le quartier Maisonneuve, moins coté que celui du Bourg ou des Ruires, une maison des années 80 de 140 m2, sur 800 m2 de terrain, 335 000 €. "Elle était entretenue mais des travaux restaient à faire. Nous l'avons vendue dès la première visite". Son agence a également vendu, avenue de Bresson, une maison d'architecte des années 80, sur 3000 m2 de terrain, 490 000 €. 

POISAT

"Un micro-marché"
Marché restreint, essentiellement pavillonnaire, avec peu d'offres. Il manque des appartements de grande surface et de bon standing. Les logements plan courant dans des immeubles des années 60 ne correspondent pas à ce que recherche la clientèle, d'où ici un mètre carré en dessous des 2 500 €". 

Les prix se maintiennent sur le reste des biens avec, à la revente, un mètre carré compris entre 2 800 et 3 200 €. Poisat demeure plus chère que Gières. "Les maisons en lotissement, très recherchées par une clientèle d'actifs, se négocient entre 280 000 et 330 000 €"

L'agence Christian Jouty Immobilier a vendu dans un secteur très calme du village une maison d'architecte de 1985, d'une surface de 160 m2 sur 700 m2 de terrain, 430 000 €. Les maisons contemporaines peuvent atteindre les 500 000 €, voire les 600 000 €, s'il y a la possibilité de faire une division parcellaire et si le bien et atypique". Les terrains à bâtir sont également très prisés. Une parcelle de 550 m2 non viabilisée coûte environ 200 000 € à Poisat.