Fédération Nationale de l'Immobilier

Belledonne, Vercors et Oisans : choisissez votre massif !

Belledonne, Vercors et Oisans : où trouver son bien immobilier ? Découvrez les atouts de chacun de ces massifs dans notre article consacré à l'immobilier en montagne.

Longue de 60km et large de 10km, la chaîne de Belledonne révèle ses courbes aux yeux des Grenoblois, ses principaux adeptes. Classé parc naturel régional, le plateau du Vercors dispose d’infrastructures permettant de vivre à l’année dans un écrin protégé. Plus accessibles que les grands domaines skiables savoyards, les stations de l’Oisans offrent “le grand oxygène” ! Quel massif choisir pour investir ou passer ses vacances ?

                             

Belledonne, la belle "dame" des Grenoblois

Feutrée le matin, éclatante la journée, rose le soir, ou coiffée de nuages… Les Grenoblois n’ont de cesse d’admirer la vue sur Belledonne, cette majestueuse barre montagneuse qui relie le sud de Grenoble à l’ouest de Chambéry. Les stations des 7-Laux, du Collet d’Allevard et de Chamrousse en sont les trois principaux points d’attraction pour les sports d’hiver.
Toutes deux à 30 minutes de Grenoble, Chamrousse et les 7-Laux offrent des prestations comparables avec un bon enneigement, un fort ensoleillement, un domaine skiable tous niveaux et des animations régulières qui leur assurent une fréquentation soutenue, principalement issue de la population locale.
Belledonne, c’est aussi une enfilade de lacs spectaculaires, très fréquentés en été par des randonneurs aguerris ou, pour les plus accessibles, par des familles.

L’offre immobilière

« À Chamrousse, le paysage immobilier s’est dessiné dans les années 1950-1960 à l’occasion des Jeux olympiques. Beaucoup de logements en attente d’être rafraîchis, sont disponibles à la vente à des prix attractifs (à partir de 1 800 euros/m²). La plupart offrent une vue ouverte sur la ville de Grenoble, la Chartreuse et le Vercors. Il y a peu de résidents annuels à Chamrousse ; en attirer davantage impliquerait des investissements démesurés pour la commune en vue d’offrir une qualité de vie adaptée à ces publics. La nouvelle équipe municipale et l’office de tourisme misent plutôt sur le développement de l’offre loisirs et la rénovation du parc immobilier locatif de la station. Avec notamment le remplacement du vieil hôtel central par des immeubles neufs.
La préférence des acquéreurs – essentiellement des locaux – va au F2, pour un prix compris entre 70 et 90 000 euros. Mais des petits studios sont accessibles à partir de 35 000 euros. La location saisonnière reste attractive comparativement à d’autres stations, avec un fort potentiel sur des séjours de courte durée (2 à 4 jours).
»


Olivier Chastagnol, Chastagnol Immobilier, Chamrousse

 

Découvrez nos annonces immobilières dans le massif de Belledonne :

Immobilier Chamrousse | Immobilier Allevard

Vercors, la montagne servie sur un plateau !

À 1 000 mètres d’altitude, les villages du plateau du Vercors s’épanouissent dans une nature éclatante et préservée, loin de l’agitation citadine. Loin ? Pas tant que cela, puisque 30 à 45 minutes les relient à Grenoble centre, 1 heure à Valence et 2 heures à Lyon.
Villard-de-Lans, Corrençon, Lans-en-Vercors ou encore Méaudre, bénéficient d’une activité locale à l’année, construite autour de la valorisation du patrimoine environnemental, culturel, gastronomique, etc. Tous les équipements sont présents – commerces, lycée, collège, écoles, crèches, équipements sportifs et culturels, restaurants, etc. – offrant à plusieurs milliers de personnes de résider sur le plateau du Vercors tout en travaillant à Grenoble. On les appelle les “pendulaires”. À Villard-de-Lans, un tiers des logements sont des résidences principales.
Le tourisme sportif est également très présent, été comme hiver. Le ski, alpin ou nordique, a ici ses domaines appréciés des familles. Plusieurs athlètes de haut niveau (notamment des biathlètes) sont originaires du plateau et s’y entraînent régulièrement. Dès les premiers beaux jours, place à la découverte des villages et des grands espaces, à pied, à vélo et même depuis les airs ! Mais ce tissu touristique n’entache en rien l’authenticité, l’ambiance et l’équilibre du lieu.

L’offre immobilière

« Nous sommes sur un marché d’attente sur l’ensemble du plateau. Seuls les biens récents, et au bon prix, se vendent dans des délais raisonnables, aussi bien dans le résidentiel à l’année que dans le secondaire. La sensibilité écologique est nettement marquée avec une forte demande de logements BBC ou RT2012.
Il existe un micromarché plus dynamique à Villard-centre, dans des copropriétés plutôt récentes et recherchées. Pour celles-ci, le prix au mètre carré peut atteindre 3 500 voire 3 700 euros, alors que dans l’ancien, le marché est nettement à la baisse (2 000 à 2 500 euros/m²). La vue et la situation par rapport au village sont des déclencheurs d’achat. La demande de terrain s’est accrue et il apparaît depuis peu de nouvelles divisions parcellaires faisant place à de petits lotissements.
L’activité locative a souffert d’une très mauvaise météo estivale. L’hiver s’annonce sous de meilleurs augures avec de nombreuses demandes pour les vacances de Noël et de février. Notre agence propose une offre volontairement restreinte et centrée sur des biens de qualité.
»


Luc et Chantal Baud, Baud Immobilier, Villard-de-Lans

 

Vous avez un projet immobilier dans le Vercors ? Ces annonces peuvent vous intéresser :

Acheter un appartement à Villard de lans | Acheter une maison à Corrençon | Maisons en vente à Méaudre | Maisons en vente à Lans en Vercors

 

L'Oisans, le grand oxygène à visage humain

Les stations de l’Oisans, c’est du grand ski et du grand air ! Emblématiques du massif, les Deux-Alpes et l’Alpe-d’Huez cumulent, à elles deux, les plus belles pistes de ski alpin de l’Isère (plus de 2 000 m de dénivelé). À l’Alpe-d’Huez, la piste de Sarenne est l’une des plus longues d’Europe (16 km) et bénéficiera dès cet hiver d’un taux d’enneigement multiplié par trois, grâce à l’implantation d’une retenue d’eau et de canons à neige. L’Oisans a su diversifier son offre hivernale (luge, promenade en traîneau, patinage, raquettes, etc.) et l’infrastructure qui va avec (hôtels, espaces détente, etc.). L’été, une fois démuni de son habit blanc, fait aussi le bonheur des cyclistes et des randonneurs.

L’offre immobilière

« Station de moyenne / haut de gamme, l’Alpe-d’Huez propose à la vente des biens compris entre 3 500 et 10 000 euros/m². Cette forte amplitude s’explique selon l’état du logement et son emplacement dans la station.
L’Alpe-d’Huez attire de purs investisseurs, mais nos ventes immobilières concernent essentiellement des résidences secondaires, acquises pour le plaisir et la consommation personnelle, avec des périodes de mise en location pour couvrir les frais de gestion et d’entretien. Les rentrées locatives peuvent être complétées l’été grâce au développement du cyclotourisme.
À la location, les prix sont stables depuis deux ans. Pour autant, les logements proposés répondent de mieux en mieux à la demande d’aujourd’hui, caractérisée par une forte exigence sur les prestations (wifi, lave-vaisselle, literie de qualité…). De même, nous devons réajuster notre offre en faveur du court séjour et de la réservation de dernière minute. Nos propriétaires savent que la rénovation et la souplesse sont les clés d’un investissement locatif réussi
».


Anne Giverdon, Giverdon Immobilier, l’Alpe-d’Huez