Fédération Nationale de l'Immobilier

Charavines, petite commune du Pays voironnais

Commune cotée, Charavines offre un cadre de vie agréable
et authentique, bordant les rives sud du lac de Paladru,
son atout charme.

« Récemment, les berges autour du lac ont été réaménagées pour le loisir, on peut faire de jolies promenades au bord de l’eau, des randonnées, du VTT… », souligne Judith Pugliese, gérante de l’agence immobilière Neolim à Voiron. Les nombreuses commodités font de Charavines un village très bien structuré. « Il a conservé ses commerces, possède une école privée et publique, remarque Estelle Lambert, responsable de l’agence L’Immobilière du lac à Charavines.


Trois entrées d’autoroute se trouvent à proximité et la gare SNCF de Rives est à dix minutes. » Le marché immobilier est assez dynamique. « Les prix sont plus bas qu’à Voiron et Grenoble, en raison du facteur d’éloignement, mais c’est cette qualité de vie qui est appréciée, indique-t-elle. Notre clientèle est familiale, nous rencontrons aussi des personnes qui préparent leur retraite, achètent un bien pour de la résidence secondaire ou le loue, avant de venir s’y installer définitivement. »


Dans ce secteur essentiellement pavillonnaire, le budget moyen pour acquérir une maison individuelle - bien le plus recherché - se situe entre 200 000 et 250 000 euros. Lorsqu’elle possède une vue dominante sur le lac, offre peu abondante ici, les prix grimpent, à l’image de cette villa récente d’architecte de 130 m2, sur 1 000 m2 de terrain, vendue par Neolim 470 000 euros ou de cette maison en bon état datant d’une dizaine d’années, également de 130 m2 sur un terrain de 800 m2, vendue par L’Immobilière du lac 280 000 euros. « Les maisons “pieds dans l’eau” sont encore plus recherchées mais c’est un micro-marché, note Estelle Lambert. Un tout petit chalet se négociera autour des 200 000 euros et les très grosses propriétés jusqu’à 800 000 euros, voire plus. » Les maisons de village sont aussi recherchées. Au centre de Charavines, L’Immobilière du lac a vendu une maison ancienne de 130 m2, avec des travaux à réaliser (isolation, chauffage…), sur 900 m2 de terrain, 225 000 euros. Neolim a vendu quant à elle une maison récente de plain-pied de 150 m2, sur 2 000 m2 de terrain, proche du centre, 280 000 euros. Elle nécessitait des rafraîchissements. Les maisons mitoyennes sont plus diffi ciles à vendre. Elles se négocient en-dessous des 180 000 euros. 

PÉNURIE SUR LES TERRAINS À BÂTIR
Le foncier faisant défaut sur la commune, il faut s’éloigner un peu. L’Immobilière du lac a vendu à Montferrat, à quelques kilomètres, un terrain viabilisé de 1 000 m2 au prix de 75 000 euros, tandis que Neolim a vendu au Pin, à un couple de primo-accédants, une parcelle viabilisée de 800 m2 environ 70 000 euros. « On peut construire sa petite maison individuelle, aux dernières normes, pour un budget total de 200 000 euros », observe Judith Pugliese.
Peu de biens sont disponibles à la location. La demande est forte, mais les investisseurs ne viennent pas jusqu’à Charavines… « Nous sommes en dehors du dispositif Pinel, alors qu’il y a une bonne rentabilité locative, estime Estelle Lambert, car le coût de la taxe foncière est moins élevé que dans les grandes villes, la demande est là et les prix de l’immobilier sont moins chers qu’ailleurs. » Une maison en bon état de 90 m2, avec un garage et un petit jardin, se loue environ 850 euros par mois, hors charges. Mais c’est une perle rare…

 

Avec le concours de nos adhérents FNAIM Isère :

- Judith PUGLIESE - Agence NEOLIM 

- Estelle LAMBERT - L'IMMOBILIERE DU LAC